Actualités

Dernières nouvelles

Salon des Arts

Le Salon des Arts 2019 fêtait son 50ème anniversaire. Un demi siècle! 

A cette occasion, la Mairie de l’Etang la Ville a offert d’acheter une oeuvre qui serait sélectionnée par un jury composé de diverses sensibilités. La délibération fut longue car lechoix n’était pas simple.

Cette manifestation a réuni une trentaine d’artistes de l’Etang la ville et des environs.  Peintres et sculpteurs ont rivalisé de talent.

Quelques photos témoignent de la richesse de ce salon.





Le tableau sélectionné par le jury et acheté par la Mairie

Salon des Créateurs

Quinze jours après le Salon des Arts, la 9ème édition du Salon des Créateurs a eu lieu à l’Auberderie et a rencontré un vif succès. 

C’est une trentaine d’artisans de l’Etang et de la région (une fidèle d’entre eux venant même de Murano…) qui se sont retrouvés dans une joyeuse ambiance. Les visiteurs nombreux n’avaient que l’embarras du choix entre les stands de décoration d’intérieur, de bijoux, de papiers et cartes postales artisanaux, d’art de la table, de broderie d’art, de produits de soin bio, de vêtements et mille autres choses..
Les organisateurs (en particulier Nicole Salsarulo, Isabelle Picard et Alexandre Philippe) ont su créer une ambiance tellement chaleureuse pour ce salon que les exposants nous pressent de les inscrire dès maintenant pour la prochaine édition. Rendez-vous donc en 2020 pour le 10e salon des Créateurs !

La plaine de Montesson enfin protégée

Les Amis de l’Etang sont membres du CADEB (Collectif d’Associations pour la Défense de l’Environnement dans les Boubles de Seine/Saint Germain en Laye). 

Celui-ci annonce qu’un projet de « Zone agricole protégée » est en cours d’enquête publique, jusqu’au 11 octobre. Pour le Cadeb, qui se bat depuis des dizaines d’années aux côtés des élus et des maraichers pour défendre la Plaine, et après des décennies de baisse de l’espace agricole (divisé par deux en 35 ans), c’est enfin un grand pas dans la bonne direction.

« La plaine agricole de Montesson, Sartrouville et Carrières-sur-Seine se situe aux franges de l’agglomération parisienne (15 km de l’île de la cité). C’est une des plus grandes zones agricoles (plus de 550 ha de plaine agricole et naturelle, dont près de 300 ha agricole d’un seul tenant), à une si faible distance de Paris. » (extrait du rapport de présentation) .

Bonne nouvelle : la quasi-totalité des zones agricoles restantes (281 ha) serait incluse dans le périmètre de la ZAP. Le reliquat, une vingtaine d’hectares environ, situés principalement à Carrières-sur-Seine, pourrait y être intégré dans un délai maximum de cinq ans.

Le classement d’une zone agricole en ZAP permet de « protéger les terres à vocation agricole du développement urbain des communes ». Le déclassement devient très difficile. C’est donc une garantie à long terme, qui permet de faire baisser la pression foncière et permet des investissements d’avenir.

Une fois la ZAP créée, la question foncière pourra être posée plus sereinement, mais devra être résolue : en effet, les propriétaires privés, majoritairement non-agriculteurs, détiennent encore 62% des terres, avec des intérêts souvent divergents par rapport à ceux des autres acteurs.

En autorisant une vision de long terme, la ZAP permettra aussi d’accélérer la transformation des pratiques agricoles sur la Plaine, vers des modes de production plus respectueux de l’environnement, une adaptation aux demandes des consommateurs, des circuits courts……

Le Cadeb développera tous ces arguments dans un avis qu’il rendra dans le cadre de l’enquête publique, qui sera mis en ligne sur le site Internet du Collectif.

Le bureau du Cadeb

Les arbres remarquables

Le 27 juin, à l’initiative du CADEB, le film de Georges Feterman, Jean-Pierre Duval et Caroline Breton,”Les Arbres Remarquables”  a été projeté au Vésinet. Plus d’une centaine de personnes ont assisté à la projection suivie d’un débat avec Georges Feterman.

Outre la qualité du film, le sujet de la protection de l’environnement et en particulier celle d’arbres exceptionnels, parfois millénaires, nous touche aussi à l’Etang la Ville. En effet, certains arbres majestueux ont été sacrifiés sans vergogne par certains nouveaux arrivants dans notre village qui déclarent y venir pour le cadre de vie mais n’hésitent pas à le saccager par intérêt personnel.

Ce sujet fait heureusement débat à l’assemblée nationale et il est à espérer que ce patrimoine vivant soit légalement protégé.

L’affaire du Tram-Train

Nous avons donc eu mercredi matin (15 mai) notre réunion en mairie concernant la halte Tram Train.
Viviane de Clippele et Janine Thoma représentaient les Amis de l’Etang. Gilbert Arnaud, Sylvie Seng et M. Stragier, la mairie.
En face des représentants de la SNCF, de Réseaux ferrés de France et de Ile de France Mobilité.
Mme Metzger, responsable de la partie Stations sous maîtrise d’ouvrage de Ile de France Mobilités, a fait la présentation.

Nous avons été entendus puisque, d’un projet initial qui prévoyait une aire de retournement pour qu’un bus de 12 m y effectue son demi-tour avec une seule manoeuvre de marche arrière, nous sommes passés à un projet beaucoup plus raisonnable qui accommoderait, potentiellement, un bus de 8M.
Aucun bus n’est vraiment prévu à ce stade mais ils nous ont expliqué qu’il fallait aménager l’endroit pour une telle éventualité. 
Plans et photos ont été présentés au CA.

Non seulement la mare est préservée mais elle sera aménagée (noue replantée).
Sept ou huit places de dépose-minute sont prévues et la mairie est bien consciente du fait qu’il faudra verbaliser si ce n’est pas respecté…
Des arbres tiges de bonne taille seront replantés (prunus avium Plena, merisier à fleurs doubles et érable rouge) de même que des arbustes et des plantes de couvre-sols.  

Nous continuerons à surveiller tout cela de près pendant la réalisation du projet.

Portes Ouvertes 2019

Les artistes ont ouvert les portes de leur atelier le samedi 15 juin et le dimanche 16 juin. Cette 11ème édition aura permis aux stagnovillois et autres visiteurs de rencontrer les 19 artistes dans leur cadre de travail.

Ce fut l’occasion d’admirer d’autres œuvres que celles exposées au Salon en automne et d’échanger avec les artistes

Dernières nouvelles

Salon des Arts

Le Salon des Arts 2019 fêtait son 50ème anniversaire. 

Salon des Créateurs

Quinze jours après le Salon des Arts, la 9ème édition du Salon des Créateurs a rencontré un vif succès.

La plaine de Montesson enfin protégée

Les Amis de l’Etang sont membres du CADEB (Collectif d’Associations pour la Défense de l’Environnement dans les Boubles de Seine/Saint Germain en Laye). 

Celui-ci annonce qu’un projet de « Zone agricole protégée » est en cours d’enquête publique, jusqu’au 11 octobre. Pour le Cadeb, qui se bat depuis des dizaines d’années aux côtés des élus et des maraichers pour défendre la Plaine, et après des décennies de baisse de l’espace agricole (divisé par deux en 35 ans), c’est enfin un grand pas dans la bonne direction.

« La plaine agricole de Montesson, Sartrouville et Carrières-sur-Seine se situe aux franges de l’agglomération parisienne (15 km de l’île de la cité). C’est une des plus grandes zones agricoles (plus de 550 ha de plaine agricole et naturelle, dont près de 300 ha agricole d’un seul tenant), à une si faible distance de Paris. » (extrait du rapport de présentation) .

Bonne nouvelle : la quasi-totalité des zones agricoles restantes (281 ha) serait incluse dans le périmètre de la ZAP. Le reliquat, une vingtaine d’hectares environ, situés principalement à Carrières-sur-Seine, pourrait y être intégré dans un délai maximum de cinq ans.

Le classement d’une zone agricole en ZAP permet de « protéger les terres à vocation agricole du développement urbain des communes ». Le déclassement devient très difficile. C’est donc une garantie à long terme, qui permet de faire baisser la pression foncière et permet des investissements d’avenir.

Une fois la ZAP créée, la question foncière pourra être posée plus sereinement, mais devra être résolue : en effet, les propriétaires privés, majoritairement non-agriculteurs, détiennent encore 62% des terres, avec des intérêts souvent divergents par rapport à ceux des autres acteurs.

En autorisant une vision de long terme, la ZAP permettra aussi d’accélérer la transformation des pratiques agricoles sur la Plaine, vers des modes de production plus respectueux de l’environnement, une adaptation aux demandes des consommateurs, des circuits courts……

Le Cadeb développera tous ces arguments dans un avis qu’il rendra dans le cadre de l’enquête publique, qui sera mis en ligne sur le site Internet du Collectif.

Le bureau du Cadeb

Les arbres remarquables

Le 27 juin, à l’initiative du CADEB, le film de Georges Feterman, Jean-Pierre Duval et Caroline Breton,”Les Arbres Remarquables”  a été projeté au Vésinet. Plus d’une centaine de personnes ont assisté à la projection suivie d’un débat avec Georges Feterman.

Outre la qualité du film, le sujet de la protection de l’environnement et en particulier celle d’arbres exceptionnels, parfois millénaires, nous touche aussi à l’Etang la Ville. En effet, certains arbres majestueux ont été sacrifiés sans vergogne par certains nouveaux arrivants dans notre village qui déclarent y venir pour le cadre de vie mais n’hésitent pas à le saccager par intérêt personnel.

Ce sujet fait heureusement débat à l’assemblée nationale et il est à espérer que ce patrimoine vivant soit légalement protégé.

L’affaire du Tram-Train

Nous avons donc eu mercredi matin (15 mai) notre réunion en mairie concernant la halte Tram Train.
Viviane de Clippele et Janine Thoma représentaient les Amis de l’Etang. Gilbert Arnaud, Sylvie Seng et M. Stragier, la mairie.
En face des représentants de la SNCF, de Réseaux ferrés de France et de Ile de France Mobilité.
Mme Metzger, responsable de la partie Stations sous maîtrise d’ouvrage de Ile de France Mobilités, a fait la présentation.

Nous avons été entendus puisque, d’un projet initial qui prévoyait une aire de retournement pour qu’un bus de 12 m y effectue son demi-tour avec une seule manoeuvre de marche arrière, nous sommes passés à un projet beaucoup plus raisonnable qui accommoderait, potentiellement, un bus de 8M.
Aucun bus n’est vraiment prévu à ce stade mais ils nous ont expliqué qu’il fallait aménager l’endroit pour une telle éventualité. 
Plans et photos ont été présentés au CA.

Non seulement la mare est préservée mais elle sera aménagée (noue replantée).
Sept ou huit places de dépose-minute sont prévues et la mairie est bien consciente du fait qu’il faudra verbaliser si ce n’est pas respecté…
Des arbres tiges de bonne taille seront replantés (prunus avium Plena, merisier à fleurs doubles et érable rouge) de même que des arbustes et des plantes de couvre-sols.  

Nous continuerons à surveiller tout cela de près pendant la réalisation du projet.

Portes Ouvertes 2019

Les artistes ont ouvert les portes de leur atelier le samedi 15 juin et le dimanche 16 juin. Cette 11ème édition aura permis aux stagnovillois et autres visiteurs de rencontrer les 19 artistes dans leur cadre de travail.

Ce fut l’occasion d’admirer d’autres œuvres que celles exposées au Salon en automne et d’échanger avec les artistes